Archives de la catégorie ‘Assemblée Générale contre toutes les expulsions’

Le squat dit « Le Marais », dont le procès aura lieu en appel le 14 février prochain, est aujourd’hui menacé d’expulsion. C’est plus de 200 habitant-e-s, ayant en partage leurs conditions d’exil, qui sont menacé-e-s d’être tout simplement jeté-e-s à la rue, arraché-e-s dans la brutalité à leur commune maison.
Du Marais, on peut dire qu’il constitue une authentique « maison des peuples », un point d’ancrage, un espace où se rencontrer et débattre. Une grande demeure où l’on vit, où l’on s’organise, cuisine un repas collectif, fait un match de foot, prépare un concert de soutien, une kermesse, un goûter pour les enfants du quartier, une représentation théâtrale, où l’on prépare une manifestation, un tract, élabore un micro-potager, aménage un atelier de réparation de vélos, fabrique une boulangerie, parle une dizaine de langues, construit des chars, chante, réalise des graffs, tourne un clip, fait la fête ensemble. Au Marais, celles et ceux qui ne sont rien dans le monde cynique, dans l’esprit dérangé de ceux qui prétendent nous gouverner, peuvent réaffirmer leur dignité. Des familles entières livrées à l’exil y trouvent un refuge. Les jeunes soudanais, dont bon nombre, après avoir participé à la vague de révoltes populaires qui a gagné leur pays natal depuis 2013, fuient la répression sanguinaire de la dictature d’El Béchir, et qui, chaque jour, cherchent à rejoindre l’Angleterre, y trouvent un endroit où se reposer. Depuis son ouverture, des militant-e-s, syndiqué-e-s ou non, s’y rencontrent pour construire des connexions, des points de passage entre différents foyers de lutte. Les gilets jaunes, qui se soulèvent aujourd’hui contre des politiques économiques prédatrices qui détruisent nos vies, y ont trouvé un lieu d’organisation, où nouer des liens et rencontrer des allié.e.s.
Si nous qui luttons à Caen pour nous réapproprier les conditions d’une existence digne et libre, chérissons tant le Marais, c’est qu’en instaurant des usages communs contre la propriété privée lucrative, en expérimentant horizontalement des formes de solidarité et d’hospitalité, il constitue un lieu d’élaboration, sinon d’un contre-monde, du moins d’un espace de rupture, d’une manière de lutter, de vivre et d’habiter irréductible aux normes de l’économie : ici et maintenant. Vouloir en finir avec le Marais, comme avec tous les espaces libérés où s’expérimente une vie autre, c’est, pour un pouvoir en guerre contre les révoltes logiques, vouloir en finir avec l’espoir : avec l’espoir d’une réappropriation par chacun de conditions d’existence dignes, d’une auto-organisation populaire donnant lieu au surgissement d’autres mondes de solidarité, de communauté, d’hospitalité et d’entraide.
C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement de soutien le jeudi 14 février à 13h30 devant le Palais de Justice Gambetta.
    Nous vous invitons également à un apéro de soutien commun le soir même à 18h au Marais.

Appel de Convergences des Luttes

Publicités

appel-manif-anti-pdf-27-octobre

L’Assemblée Générale de Lutte Contre Toutes les Expulsions organise un week-end de discussions/concerts qui se

tiendra au squat du Marais (5, rue du Marais à Caen) les vendredi 5 et samedi 6 octobre prochains.

Au programme (et précisons que pour des raisons d’organisation et afin d’assurer la bonne tenue des discussions et des

concerts, les horaires seront strictement respectés) :

VENDREDI 5 OCTOBRE

19h – Apéro grignotage et auberge espagnole (ramenez ce que vous pouvez/voulez)

20h – Pièce de théâtre MIGRAAANTS

SAMEDI 6 OCTOBRE

14h – Débat autour des politiques anti-migratoires

16h – Ateliers RAP et musiques avec les habitant-e-s et ouvert à tou-te-s

16h – Discussion sur la place des femmes dans la migration et les problèmes spécifiques qu’elles rencontrent

16h30 – Scène ouverte RAP, SLAM, musiques…

19h – ENTRE DEUX (poézik)

20h – ANONYM (rap de la ZAD)

21h – LES CORDES BANCALES (chorale de l’Est)

22h – THE GOATIES (punk rock)

Entrée, nourriture et boissons prix libre

42244403_947986875410978_5867998161921900544_n

 

La vidéo sur Youtube réalisée avec des réfugiés et leurs soutiens :

Cette marche contre les violences policières et la chasse aux sans Papiers et aux migrant(e)s est organisée dans le cadre des journée nationale du 17 mars contre les violences policières et du 21 mars pour l’élimination de la discrimination raciale. Partout en France se tiendront des marches et des manifestations ce 17 mars 2018.

Ci dessous le tract national,

Samedi 3 février, montrons toutes et tous que l’extrême droite n’est pas la bienvenue à Ouistreham !

Ouistreham fait depuis quelques mois l’objet d’un relatif intérêt médiatique parce qu’une centaine de migrants, sans abris et en situation de grand dénuement, essaye de gagner l’Angleterre en passant par ce petit port normand.

Des manifestations de solidarité avec les migrants et de dénonciation du harcèlement dont ils sont la cible de la part des autorités préfectorale et municipale ont eu lieu, rassemblant de nombreuses personnes de Ouistreham, des communes de la côte et de l’agglomération caennaise. La solidarité locale s’est organisée, développée et affirmée, malgré l’hostilité des autorités, fournissant nourriture, vêtements chauds et couvertures.

C’est probablement cette agitation médiatique autour de Ouistreham qui a attiré un micro-parti d’extrême droite, le Parti De la France (PDF), qui annonce un rassemblement anti-migrant le samedi 3 février à Ouistreham.

Le PDF est né d’une scission du Front National en 2009. Il mêle un peu de tout, des anciens frontistes qui ne sont pas d’accord avec la stratégie politicienne de « dédiabolisation » choisie par Marine Le Pen, des catholiques intégristes, des fascistes, des nostalgiques de Pétain, de l’Algérie française, des nazis…

L’appel du PDF à ce rassemblement se veut d’une ampleur « nationale ». Son chef, Carl Lang, un ancien cadre politique du FN, fera le déplacement pour prendre la parole à ce rassemblement.

Le projet de rassemblement de l’extrême droite est une insulte et une offense volontaire envers les migrants, envers la population locale qui les aide humainement et matériellement, envers les organisations antiracistes solidaires, envers les valeurs de liberté, de diversité et d’égalité !

Divers collectifs, associations, syndicats et partis lancent donc un appel commun à un

contre-rassemblement antiraciste

 

samedi 3 février, à 13h30, à l’angle de l’avenue de la mer et de la place Alfred thomas (près du casino).

Soyons nombreux-euses à leur montrer que les fachos ne tiendront pas le haut du pavé à Ouistreham, que notre solidarité est plus puissante que leurs délires racistes et autoritaires. Amenons de quoi faire de la musique et du bruit, plein de bruit, pour couvrir leurs discours de haine raciale et antisociale, pour ridiculiser leur projet de rassemblement et profitons en pour rappeler nos revendications :

STOP AU HARCÈLEMENT DES MIGRANTS ET DE LEURS SOUTIENS, À OUISTREHAM COMME AILLEURS !

PERSONNE À LA RUE ! IL LEUR FAUT UN ABRI !

NON À LA CHASSE AUX MIGRANT-E-S ET AUX EXPULSIONS MASSIVES VOULUES PAR LE GOUVERNEMENT !

LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION !

Faites tourner l’information !

 

Pour plus d’infos sur le PDF :https://agcontrelesexpulsions.wordpress.com/2018/01/30/le-parti-de-la-france-une-histoire-de-deja-vu/

http://lahorde.samizdat.net/2018/01/30/caen-mobilisation-contre-le-pdf-et-en-solidarite-avec-les-migrants/

 

Sans titre

soirée solidarité squat