Présentation

bando slcaen 1

         « Solidaires Étudiant-e-s –  Syndicats de luttes » est issu de l’unification en  janvier  2013 de SUD étudiant et de la FSE (Fédération  Syndicale  Étudiante) et rejoints par des syndicats locaux. Cette fusion a pour but de renforcer le syndicalisme étudiant de lutte et de donner une portée nationale à nos revendications et nos actions. Nous sommes présent-e-s sur une trentaine de sites universitaires.

« Solidaires Etudiant-e-s – Syndicats de luttes » est organisé nationalement de manière fédérative qui se base sur la démocratie directe et l’organisation de manière collective et horizontale (non hiérarchique). Nous reconnaissons l’autonomie des sections. Pour cette raison, nous serons présents localement sous le nom « Syndicat de Luttes Caen » (SL Caen).

Cette fusion ne remet pas en cause nos anciennes revendications et positions, de la FSE. Le rôle de SL-Caen est de défendre les droits des étudiant-e-s, d’améliorer nos conditions d’études et de vie, de favoriser l’accès aux informations ayant un lien direct ou indirect avec l’enseignement supérieur et la recherche et de participer au développement de la réflexion et de l’esprit critique. Nous défendons les principes de laïcité, de service public, de gratuité des études et nous luttons contre toutes les formes de discriminations. 

Le Syndicat de Luttes Caen est donc un outil qui nous permet de porter des revendications pour améliorer nos conditons d’études et de vie. Plutôt que de se retrouver seul-e face à l’institution (les profs, l’administration …), on peut élaborer une défense collective. Tous les problèmes (logements, bourses, inscription…)que nous pouvons rencontrer ne sont pas individuels ou des cas isolés. C’est le fonctionnement même de la fac ou du CROUS qui les crée. Ce sont des problèmes communs face auxquels on peut organiser une solidarité.
    Par « syndicat de luttes », nous entendons la création d’un rapport de force. Plutôt que de plier face aux rouages de l’université et le système dans lequel elle s’intègre, nous cherchons à imposer nos revendications. L’organisation collective nous donne la possibilité de faire céder l’institution. Le fonctionnement de l’université est dicté par la défense d’intérêts économiques au détriment des intérêts des étudiant-e-s et des personnel-le-s. En tant que premier-e-s concerné-e-s, il est temps de prendre prise sur les lieux et organisations que nous habitons au quotidien.
    En interne, on fonctionne d’après le principe d’horizontalité. C’est-à-dire qu »on refuse qu’il y ait une hiérarchie entre nous. Par exemple, il n’y a pas de chef-fe. S’il est difficile de faire en sorte que la parole de chacun-e ait la même valeur (entre celle d’un nouvel arrivant avec une « ancienne » du syndicat), on tend à ne pas créer de distinction. Ainsi, on se dote d’outils collectifs pour pallier aux inégalités : l’ordre du jour des réunions est établi par toutes et tous, toutes les décisions sont débattues et votées. Pour ces votes chaque personne du syndicat a une voix, quelque soit son investissement dans la section

Que faisons nous au quotidien?

Nous sommes à l’initiative des différentes mobilisations sur la fac contre l’autonomie financière et le déficit des universités et œuvrons à l’auto-organisation des luttes étudiantes. Nous aidons régulièrement des étudiant-e-s en galère (CROUS, préfecture, administration, rapports sociaux oppressifs, problèmes au taf, etc.). En partant de nos bases syndicales, nous diffusion régulièrement des tracts, affiches, et comptes-rendus critiques de conseils. Nous organisons également chaque année plusieurs conférences-débats-projections gratuit-e-s sur des thématiques tels que l’extrême droite, l’oppression des peuples, l’anti-patriarcat, la xénophobie, les luttes sociales etc.
    Nous appelons et participons régulièrement aux luttes sociales à l’extérieur de l’université (réforme des retraites, contre les attaques anti-sociales, santé, éducation, droit du travail, IVG, etc.). Nous nous investissons dans les luttes de sans-papiers, pour le droit au logement, contre le nucléaire et son monde, contre les projets inutiles (aéroport de Notre-Dame-des-Landes), etc.

 

Comment nous contacter ?

A l’adresse mail suivante : slcaensolidaires@gmail.com

Pendant nos heures de permanences le mercredi de 14h30à 16h30.

 

sl-caen.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s